Spider-Man vu par James Cameron



La grosse sortie de la semaine, c'est The Amazing Spider-Man 2, suite du reboot des aventures de Peter Parker et de son alter-ego, Spider-Man.

Si c'est toujours Marc Webb qui assure la réalisation, et qu'on sait que Sam Raimi s'était chargé de celle de la trilogie originale, ce qu'on sait moins, c'est qu'il y avait une première version qui était prévue dans les années 90, et que devait réaliser James Cameron.

En effet, longtemps fan du comic, James Cameron voulait adapter les aventures de Spider-Man sur grand écran.

En 1990, juste après avoir réalisé True Lies, James Cameron rédige un scénario. Il prit quelques libertés avec le roman (l'idée des toiles qui naissaient des poignées de Peter Parker et non de lanceurs mécaniques, c'est lui!), mais le script fut tout de même jugé remarquable par beaucoup de monde, y compris Stan Lee (créateur de Spider-Man). Un story board fut même dessiné.

story board et croquis préparatoire


Il prévoyait la naissance de Spider-Man, l'amitié de Peter Parker avec Harry Osborn, son idylle avec Liz Allen (avec une scène torride qui devait avoir lieu sur le Brooklyn Bridge) et son affrontement avec le Dr Octopus. Ce dernier devait être campé par l'acteur fétiche du réalisateur, Arnold Schwarzenegger. Michael Biehn, l'autre acteur fétiche de James Cameron, était initialement prévu dans le rôle-titre, avant que ne soit avancé le nom du jeune Leonardo Di Caprio (avant qu'il ne tourne Titanic).

Affiche teaser

Pourquoi ce film ne vu jamais le jour? A cause d'un casse-tête juridique comme seul Hollywood en a le secret. En 1995, la société Carolco, qui détient une partie des droits d'adaptation, met la clé sous la porte. L'autre partie appartient à Sony. James Cameron tente alors de monter son film avec la 20th Century Fox, mais après quelques tractations, celle-ci décline l'offre, découragé par le parcours du combattant que serait la récupération des droits. Du coup, Sony en profite pour récupérer l'intégralité des droits. A ce moment là, James Cameron jette l'éponge et part sur Titanic.

Dans sa biographie rédigée par Rebecca Keegan, James Cameron revient sur cet épisode douloureux avec encore une grande déception.
Ils (les responsables de la Fox) sont si frileux. Pour quelques centaines de milliers de dollars en frais d’avocat ils auraient pu avoir une franchise qui leur en aurait rapporté des milliards. Ils ont tout foutu en l’air.

Aujourd'hui, que reste-t il de ce film mort-né? On peut encore trouver des story board et un projet d'affiche avec le jeune Leonardo Di Caprio dans le rôle de l'homme-araignée. Le scénario de James Cameron est également consultable en ligne.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire